AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Adj] description du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 11:58

Ayant trouve deux/ trois trucs interessants dernierement, je vais mettre dans ce sujet une description du monde au fur et à mesure du temps que j'aurais.

Devrait s'y trouver à priori la description sommaire des clans, des vertus du bushido, les mons des differentes familles, de la creation du monde et d'autres encore.


Dernière édition par le Ven 4 Nov 2005 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 11:59

Survol de l'Histoire du monde

Tout commence avec une genèse à la Grecque, centrée principalement autour de deux divinités supérieures : Dame Soleil et Seigneur Lune. Leur rencontre violente donne naissance à neuf enfants. Suite à de sombres histoires de méfiance, de passions et de trahisons, les neuf enfants chutent accidentellement du royaume céleste, et se retrouvent sur Terre. Les huit premiers tombent à peu près au même endroit, le neuvième, largement à l'écart.

Ils décident de s'en accommoder, et de forger ce monde à leur image en en faisant un Empire. Un tournoi décide de qui régnera. Hantei, vainqueur, prend donc le titre d'Empereur, premier du nom, et sa lignée régnera sur ce qui deviendra l'Empire d'Emeraude. Il confie donc une mission à chacun de ses frères et soeurs pour donner corps à cet Empire.

Pendant ce temps, Fu Leng, le neuvième fils, est prisonnier de cet endroit malsain et insondable dans lequel il est tombé. Les longs mois qu'il passe à essayer de s'extirper de cette crevasse souterraine, seul, sans l'aide de ses frères et soeurs, corrompent son corps et son âme. Son esprit est désormais chargé de l'esprit de vengeance, et il se sert de ce sombre savoir acquis dans les profondeurs pour invoquer des plans les plus sombres des créatures qui prennent possession des terres alentours. L'Outremonde naît peu à peu, et sème autour de lui corruption et impureté, qui se manifeste chez les humains par ce que l'on nomme la Souillure.


Pas de mission pour l'énigmatique Togashi, le premier d'entre eux, qui a préféré ne pas se mêler au tournoi, et se retirer dans les montagnes avec ses suivants humains. Sa voie est mêlée de mystère et de contemplation. Il fonde le clan du Dragon.

Dame Shinjo, fille du vent, reçoit la tâche d'explorer les territoires au delà des montagnes au Nord, pour prévenir toute invasion d'armées étrangères. Elle fonde le clan de la Licorne. Son clan ne reviendra que plusieurs siècles plus tard de cette mission, et passablement changé (voir plus loin).

Le dévoué et puissant Hida reçoit pour tâche de protéger l'Empire des horreurs de ce territoire nommé l'Outremonde, depuis lequel son frère Fu Leng rumine sa vengeance. Il y fait bâtir une immense muraille pour empêcher le déferlement des troupes innombrables de son frère déchu, et jure que ses suivants consacreront leur vie à la lutte contre l'Outremonde. Il fonde le clan du Crabe.

Bayushi reçoit pour tâche de « se salir les mains » à la place de Hantei. Un travail pénible, ingrat, mais indispensable à la survie de l'Empire. Avec ses suivants, il devient donc celui qui agit dans l'ombre, dans l'intérêt de l'Empire, en sacrifiant son honneur. Il est prêt à faire chanter, tuer, empoisonner. Tout ça pour la sauvegarde des intérêts de l'Empire d'Emeraude. Il fonde le clan du Scorpion.

La douce Dame Doji devient la gardienne de la civilisation, des arts, de la culture. Avec son goût pour le raffinement et la beauté naturelle, elle y est tout naturellement destinée. Elle fonde le clan de la Grue.

Akodo le Borgne, guerrier farouche, reçoit pour tâche de rassembler des légions qui formeront la force armée de l'Empereur, et qui le représenteront sur le champ de bataille. Il fonde le clan du Lion.

Shiba le sage choisit de s'incliner devant Isawa, un humain dont il a jugé la sagesse supérieure à la sienne. Il lui jure fidélité, lui promet que sa lignée protègera à jamais celle de Isawa, et tous deux fondent le clan du Phénix, gardien des connaissances et de la Magie.


Les clans s'étoffent, sont rejoints par d'autres leaders humains, qui fondent leur propre famille dans la logique du clan, mûrissent au fil des siècles, se livrent d'incessantes batailles pour des questions de frontières de territoires (qui, du reste, appartiennent tous à l'Empereur), de loyauté, de commerce ou d'autres obscures raisons politiques.

La liste qui suit définit l'esprit des clans à l'heure où nous jouons (le règne de Hantei le XXXVIIIème), avec les différentes familles qui les composent, leurs enseignements, et leur philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 12:30

Clans majeurs


Dragon



Principes : introspection, mystère, mysticisme, quête de soi, réclusion.

Famille Mirumoto : bushi pragmatiques, duellistes, yojimbo. Ecole célèbre pour son style à deux sabres.

Famille Kitsuki : magistrats et diplomates. Enquêteurs « à l'occidentale », plus proches des investigations de Sherlock Holmes que de celles de leurs contemporains asiatiques.

Famille Agasha : shugenja. Herboristes et alchimistes. Concepteurs d'élixirs.

Famille Togashi : mystérieux ordre de moines tatoués sibyllins, que l'on dit posséder d'étranges pouvoirs.

Licorne


Histoire et principes : aujourd'hui, ils sont mal acceptés à cause de leur héritage : ils se sont métissés avec des étrangers (les plus « marqués » physiquement sont typés chinois, arabes, ou même parfois européens), usent de manières grossières (par exemple, ils n'hésitent pas à toucher le cuir, matière jugée impure, mangent de la viande rouge aux repas, n'ont pas l'habitude de dissimuler la vérité). Ces barbares, ou gaijin, comme les appellent souvent les autres clans, sont uniques en leur genre. Les autres samurai tolèrent de leur part un peu plus de « largesse » dans leur comportement, mais les considèrent souvent comme des rustres.

Famille Shinjo : Bushi et magistrats. Les descendants de dame Shinjo. De fiers cavaliers qui, plus que tout autre Rokugani, maîtrisent les indomptables Destriers de guerre du clan de la Licorne, rapportés de l'étranger.

famille Iuchi :shugenja. Certains membres de la famille Iuchi maitrisent une magie que Iuchi a développer pendant leur voyage

Famille Ide : Diplomates, émissaires, conseillers. La voix du clan. Réfléchis et arrangeants, ce sont eux qui se chargent, bien souvent, « d'arrondir les angles », pour éviter les incidents diplomatiques.

Famille Moto : Bushi. Famille déchue, qui a perdu son honneur dans l'Outremonde, après avoir eu la prétention d'être capable de se rendre maîtres de la région maudite. Depuis, ils s'habillent de blanc (couleur de la mort), et cherchent à retrouver cet honneur perdu en combattant corps en âme dans de sanglantes batailles.


Crabe


Principes : devoir, force, défense, protection, sens du sacrifice. On dit que le clan du Crabe est composé de rustres. Et c'est vrai, en un certain sens. Sur la Muraille, les troupes du clan vivent un enfer quotidien, que nous autres, occidentaux, pouvons culturellement assimiler à la guerre du Vietnam, mais en rajoutant des horreurs indescriptibles issues d'autres plans d'existence. Le sens du devoir et du sacrifice est plus présent en ce clan qu'en aucun autre. Mais ce clan a sa propre vision de la loyauté et du respect. Traitez-les de brutes, et vous n'obtiendrez que du mépris. Le clan du Crabe se considère, souvent à raison, comme incompris. Mais la loi du plus fort prévaut aussi chez eux, d'où le fait qu'ils se considèrent comme responsables de l'Empire.

Famille Hida : Bushi. Le bras armé du clan. Des guerriers le plus souvent bien bâtis, habitués à contempler les horreurs de l'Outremonde, et à y faire face.

Famille Kuni : Shugenja. Ces inquiétants et mystérieux prêtres sont spécialisés dans la lutte contre l'Outremonde, grâce à des méthodes peu connues dans le reste de l'Empire, qui passent entre autres par l'utilisation du jade. Leur école compte également un ordre nommé « Chasseurs de Sorciers », spécialisé dans la lutte contre les Maho-Tsukai (voir plus loin).

Famille Yasuki : Marchands et diplomates. La voix du clan. C'est cette famille qui se charge de la politique et de la logistique du clan. Il est à noter que cette famille appartenait initialement au clan de la Grue, mais qu'une trahison de type politico-économique l'a poussée à changer de camp, et de clan par la même occasion.

Famille Kaiu : Stratèges et ingénieurs. Leur ancêtre fut le responsable de la construction de la Muraille qui porte son nom. Réfléchis et introvertis, ces membres apportent leur savoir-faire et leurs méthodes pour permettre au clan du Crabe de s'organiser face à l'Outremonde.


Scorpion


Principes : en mille ans, le clan du Scorpion n'a toujours pas dévoilé son vrai visage. D'ailleurs, tous ses membres portent un masque pour rappeler à leurs interlocuteurs qu'ils n'inspirent pas confiance. Ils disposent de vastes réseaux de renseignements, et sont les spécialistes des petites secrets des uns et des autres.

Famille Bayushi : Bushi et courtisans. Qu'ils sachent manier les armes ou pas, ces gens sont le plus souvent de dangereux politiciens.

Famille Shosuro : acteurs. L'une des rares familles de samurai à former des acteurs de Kabuki ou de Nô, les deux grands courants du théâtre japonais.

Famille Soshi : shugenja. Une famille spécialisée dans l'élément de l'air, et la magie de cour en particulier.

Famille Yogo : shugenja. Une famille sombre et inquiétante. On les dit gardiens de secrets inavouables. Spécialisée dans la magie des Glyphes.


Grue


Principes : très politisé, le clan de la Grue se taille la part du Lion (sans ou avec allusion, au choix) dans les implications sociales à Rokugan. Il faut toujours compter avec ses membres dans une négociation, un événement lié au pouvoir de manière générale. Généralement plus ouverts que les membres du clan du Scorpion, ils semblent beaucoup plus honorables. A noter que la femme de l'Empereur est toujours choisie au sein de ce clan. Leurs multiples interactions à la cour impériale pour mettre fin à des conflits militaires sont légendaires.

Famille Doji : courtisans. Très doués en politique, ces samurai ont le chic pour utiliser à la perfection le système des présents et des faveurs pour arriver à leurs fins.

Famille Kakita : duellistes et artistes. L'excellence est leur voie. Leurs duellistes incarnent bien souvent le mythe du poète guerrier.

Famille Daidoji : yojimbo et bushi. Discrétion et efficacité sont leurs maîtres mots. La famille Daidoji dispose également de ramifications commerciales. La famille guerrière du clan

Famille Asahina : shugenja. Ils incarnent la voie de la Paix et du Changement. Ils sont également spécialisés dans la confection de petits fétiches et autres objets magiques mineurs.


Lion


Principes : guerre, honneur, bushido, traditions, fierté, culte des ancêtres.

Famille Akodo : stratèges, bushi. De redoutables tacticiens, très efficaces sur le champ de bataille.

Famille Matsu : bushi. Famille matriarcale de guerriers faisant de l'honneur, du courage, de l'orgueil et de l'agressivité un art de vivre au quotidien.

Famille Ikoma : bardes. Ce sont en fait des conteurs et des historiens, qui compulsent et évoquent ce que l'Histoire a retenu des grandes batailles. A ce titre, ils disposent de la plus fabuleuse bibliothèque des évènements officiels qui ont jalonné l'Empire. Et même de certains autres, beaucoup moins officiels.

Famille Kitsu : shugenja. Leur piété et leur capacité à évoquer les ancêtres ont fait leur réputation.


Phénix


Principes : connaissances, mysticisme, voie de la magie, élévation spirituelle, non-violence.

Famille Isawa : Shugenja. Probablement les meilleurs shugenja de tout l'Empire.

Famille Shiba : Bushi et yojimbo, on les dit habitués à vivre parmi les shugenja. De fait, les membres de la famile Shiba sont assez mystiques, pour des guerriers.

Famille Asako : Bibliothécaires, sortes de moines. On sait très peu de choses de cette famille recluse.


Dernière édition par le Jeu 26 Mai 2005 - 16:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 14:13

Clans mineurs



Ces clans n'ont pas été fondés par l'un des enfants des Dieux. Leurs fondateurs humains se sont distingués par le passé, et l'Empereur leur a permis d'établir leur indépendance grâce à ce statut de clan mineur. Ils ont un poids politique variable, mais ne se hissent pas à la puissance des clans majeurs.

Mante


Principes : Bushi de fait, mais avant tout marins et commerçants, ils dominent le commerce insulaire autour des îles de la Soie et sur les côtes. Sans doute le clan le plus riche après celui de la Grue, avant même celui de la Licorne, ce qui lui vaut certaines prétentions politiques. Le clan mineur le plus important, on lui prête même des ambitions de devenir clan majeur.

Pas de nom de famille.


Renard


Principes : ils sont les représentants du clan de la Licorne qui sont restés dans l'Empire lorsque dame Shinjo et les siens sont partis au nord, il y a longtemps. Peu nombreux, ils vivent dans les zones boisées, et préfèrent éviter la société. Rusés, espiègles, indiscrets, déroutants, ses membres sont pourtant appréciés car le clan du Renard constitue le deuxième pouvoir politique parmi les clans mineurs. Leur bibliothèque de Droit est inégalée, car ils ont conservé précieusement tous les codes de lois depuis le départ du clan de la Licorne, afin que ce dernier puisse se réadapter à son retour.

Famille Kitsune : shugenja.


Tortue


Principes : c'est un clan aussi peu orthodoxe qu'il est peu honorable selon les autres samurai. Composé à l'origine d'un ensemble hétéroclite de samurai, contrebandiers, brigands, ronin, heimin, hinin qui travaillent de concert, ce clan survit depuis 500 ans en s'appuyant justement sur son éclectisme. C'est le seul clan à avoir l'Empereur pour Daimyo, ce qui le met relativement à l'abri des dissensions politiques. Il prône la liberté et la voie individuelle. A l'exception de son dirigeant de fait (inféodé à l'Empereur), tous ses membres se considèrent comme égaux. Mais ils accomplissent des tâches populaires qui les rendent impurs aux yeux des autres nobles.

Pas de nom de famille.


Moineau


Principes : le clan du Moineau est issu de celui de la Grue. Suite à une maladresse politique, ses membres se sont vus forcer de désavouer les richesses ostentatoires du clan de la Grue. Ils se sont vus répondre « Fondez votre propre clan, et montrez donc l'exemple ». Le clan du Moineau vit donc dans la pauvreté, l'austérité et la modestie, travaillant la terre pour la plupart. Ils sont également connus pour être de fameux conteurs.

Famille Suzume : bushi.


Guêpe


Principes : le clan de la guêpe est très jeune, et compte environ 50 membres. Il a été créé par manoeuvre politique, pour échapper à la destruction pure et simple de son groupe de fondateurs. Tous ses membres sans exception sont magistrats d'Emeraude, seul statut d'envergure que pouvait leur accorder l'Empereur pour leur éviter d'être rayés de la carte. Tous refusent le port du sabre (qu'ils brisent à leur prise d'allégeance), et leur arme est l'arc, qu'ils manient sans égal à travers tout l'Empire. Ils occupent majoritairement la fonction de chasseurs de primes, charge assez peu honorable, mais nécessaire.

Pas de nom de famille.


Alliance tripartite

Alliance politique composée des clans du Renard, de la Guêpe et du Moineau, constituée pour établir un pouvoir suffisant pour résister à une éventuelle invasion militaire. Leurs terres sont en effet prises en étau entre celles des clans du Scorpion et de la Grue.


Dernière édition par le Mer 29 Juin 2005 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 14:16

Familles impériales


Seppun : bushi et yojimbo. La garde rapprochée de l'Empereur.


Miya : hérauts de l'Empereur. Annonciateurs de sa parole et de sa bénédiction. Connus des heimins pour leur capacité à débloquer des crédits pour reconstruire l'Empire après les ravages de la guerre.


Otomo : courtisans. Ils mènent la politique impériale de bout en bout. Et s'ils ont décidé que Dame Soleil brillerait le lendemain, elle a plutôt intérêt à le faire.


Dernière édition par le Mer 29 Juin 2005 - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 14:18

L'ordre céleste

C'est ainsi qu'on nomme la structuration sociale de l'Empire, décidée, dit-on, par les Dieux. La noblesse, autrement dit, les samurai, forment le premier tiers. On considère que les ronin entrent plus ou moins dans les tréfonds de ce premier tiers. Puis viennent les heimin. Paysans, artisans, serviteurs et domestiques, ils forment le deuxième tiers, le demi-peuple. Ils sont inféodés aux samurai, et leur doivent respect, obéissance et soumission. Ces derniers ont, dans l'absolu, droit de vie et de mort sur eux. Enfin, viennent les hinin. Littéralement non-peuple. Ces gens figurent au plus bas de l'ordre céleste. Ils côtoient quotidiennement la fange. Ramasseurs d'ordures, d'excréments, artistes, geisha (eh oui ! Même si ces dernières possèdent parfois des protecteurs haut placés) en font partie. Ils ne sont généralement même pas dignes du regard ou de la parole des samurai. (Les geisha forment ici un contre-exemple comportemental, car elles offrent au samurai un moment de détente où il lui est permis de quitter le masque des convenances). Les moines sont un cas à part. Les samurai leur montrent généralement du respect, même si ces moines se sont pas d'aussi noble naissance qu'eux. A noter que certains moines sont d'anciens samurai en retraite.


Le déroulement d'une vie de samurai

Un enfant fils de samurai est confié dès son plus jeune âge (entre 5 et 8 ans) à son école. Pendant des années, auprès d'un sensei, il apprend sa voie. Il devient adulte après avoir passé son gempukku, sa cérémonie de passage, entre 13 et 17 ans en moyenne. Il sert son seigneur jusqu'à 40 à 45 ans, âge moyen où il peut « prendre sa retraite », et, traditionnellement, se retirer dans un monastère, ou, plus rarement, devenir conseiller ou enseignant auprès de la famille de son seigneur.

Le bushido

La plupart des samurai (en tous cas, la plupart des bushi) s'appuient sur le Bushido, ou Voie du Guerrier, pour agir honorablement. En voici les valeurs, les principes fondamentaux : le courage (un samurai doit être prêt à donner sa vie à tout instant) ; la loyauté (la fidélité à son seigneur et à son clan est l'une des valeurs les plus importantes pour un samurai) ; la sincérité (la faculté, non pas à être honnête, mais à le paraître. L'honnêteté choque, à Rokugan. Alors, on la dissimule. Un samurai est autorisé à mentir, si c'est pour protéger son seigneur ou sa famille. Un courtisan qui ne maîtrise pas la sincérité est un courtisan à la carrière plus que compromise) ; le « on » (ou « la face ». Le respect que vous inspirez au sein de votre caste. Il est très important de ne jamais perdre la face, en public comme en privé) ; l'excellence (quelle que soit sa voie, chaque aspect de la vie d'un samurai doit être intense et parfait) ; le duel ; la vengeance (tout ce qu'il y a de plus légitime, la vengeance est accordée par le seigneur du samurai) ; la vantardise (là encore, il s'agit ici d'une qualité. Les bushi se vantent très souvent de leurs exploits passés avant un combat ou un duel) ; et enfin, le sabre (votre sabre est le symbole de votre caste. Mieux, il est le réceptacle de l'âme de vos ancêtres.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 14:19

La religion


Il existe trois grands principes :

Tout d'abord, le shinseisme. Shinsei était un petit homme illuminé qui apporta sa sagesse aux enfants des Dieux tombés sur terre, voici 1000 ans ; ses paroles devinrent philosophie, aujourd'hui largement soumise à exégèse. Sa voie visait à libérer l'âme de l'ignorance, la cupidité, et des passions. Nombreux sont les gens qui lisent et relisent désormais le Tao de Shinsei dans l'espoir de marcher dans ses traces et trouver la sagesse.


Ensuite, le culte des 7 Fortunes. Il s'agit de 7 grands principes intangibles personnifiés. Ce sont les déités les plus sollicitées par les prières des samurai comme des heimin. On y retrouve Daikoku (richesse), Ebisu (travail honnête), Benten (amour romantique), Bishamon (force), Fukurokujin (sagesse), Jurojin (longévité) et Hotei (satisfaction).

Enfin, le culte des kami. La religion, dans l'Empire d?Emeraude, a établi que chaque chose, vivante ou pas, abrite des esprits, de même que dans les croyances animistes. Ces esprits, ce sont les kami. Les shugenja (prêtres) sont leurs intercesseurs. C'est grâce à eux qu'ils manipulent la magie. Les kami sont généralement craints et adorés par les paysans, dans une forme ritualisée qui tient davantage du folklore que de la véritable religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Jeu 26 Mai 2005 - 14:20

Les tabous

Il y a des choses qu'on ne fait pas, qu'on ne dit pas, qu'on ne touche pas dans l'Empire d'Emeraude. Voici les plus communes :

La chair morte. Il ne viendrait pas à l'idée de samurai de toucher une telle matière souillée. Chez les samurai les plus sensibles, l'éventail est souvent de mise pour dissiper le malaise en présence de chair morte, qu'il s'agisse d'un cadavre animal ou humain, d'ailleurs. Le cuir animal entre bien sûr dans cette catégorie.

La viande rouge. Toujours dans le contexte des chairs. On ne mange pas de viande rouge, c'est malsain. Et ça donne une mauvaise odeur à l'imprudent qui en a mangé. Seuls des gaijin (des étrangers), et certains membres du clan de la Licorne, pourraient faire ça.

Le contact physique. Excepté dans des circonstances précises (arts martiaux par exemple, ou sexe), le contact physique avec d'autres samurai est généralement à proscrire. C'est sale, c'est impur, et c'est insultant.

La vérité. Elle est blessante, choquante. Il n'y a guère que le clan du Crabe pour prôner la vérité. La bienséance impose la sincérité (voir le bushido pour plus d'informations).

Amour, mariage, sexe

Attention, ce sont 3 notions complètement différentes. Le mariage vise, dans l'immense majorité des cas, un arrangement politique, constitué pour que les deux familles/clans en retirent des avantages (politiques, économiques, militaires). Il n'est pas obligatoire que les futurs époux se « courtisent », ou même se rencontrent, avant le mariage. Il va de soi qu'il est complètement superflu d'être amoureux pour se marier. L'amour est une chose que l'on chante et que l'on honore par des haiku ou des récits, mais qui est plutôt mal vue hors mariage : en effet, l'amour détourne le samurai de son véritable but : la loyauté à son seigneur. Si l'amour doit être ressenti, voire pratiqué, c'est discrètement, et avec modération. Maintenant ça, c'est la théorie. Quant au sexe, même remarque : officiellement, il n'est guère toléré entre samurai non mariés. Ce serait un épouvantable manquement envers son seigneur. Mais il arrive que la chair soit faible. Lorsque c'est le cas, il est évidemment préférable de savoir user de subtilité et de discrétion. Ou d'en assumer les conséquences. Note : l'homosexualité est tout à fait tolérée dans l'Empire d'Emeraude.

La mort

La mort n'est pas une fin en soi dans l'Empire d'Emeraude. Les humains croient en la réincarnation, et le cycle karmique fait partie de leur quotidien. Tout samurai (tout bushi, à plus forte raison) est théoriquement prêt à mourir à chaque instant, et on l'y prépare dès son plus jeune âge. Donc, dans l'absolu, la mort ne crée pas de sentiment de peur ou de chagrin. Maintenant, certains individus sont plus formés, voire formatés, que d'autres. A noter que depuis plusieurs siècles, les morts sont incinérés. On ne s'amuse plus à porter en terre des cadavres depuis qu'un sorcier s'est essayé à relever les morts et à marcher sur la capitale il y a très longtemps.

L'étiquette

L'étiquette est une notion très importante à chaque instant. Elle implique le respect des conditions sociales et hiérarchiques. Attention, les quelques notions données ci-après ne sont qu'une grossière et très imparfaite imitation du système japonais. On appelle souvent un samurai par son nom de famille si l'on n'est pas très intime avec lui. On utilisera son prénom si on le connaît bien, si on veut montrer qu'on s'intéresse à lui, ou qu'on est bien renseigné par exemple. On place le suffixe « san » derrière un nom (qu'il s'agisse du nom de famille ou du prénom) lorsqu'on parle à un égal et/ou un samurai qu'on respecte. On utilise le suffixe « sama » si l'on parle à un supérieur, à un seigneur ou un daimyo, à une personne socialement importante. Voir également la partie consacrée à la Sincérité. Les cadeaux, ou présents, tiennent également une place importante dans les convenances rokugani : on offre généralement un présent 3 fois, afin de laisser à son interlocuteur l'opportunité de faire montre de sa sincérité en le refusant deux fois, avant de l'accepter. Enfin, dernière précision importante : chacune des paroles que prononce un samurai, chacun des gestes qu'il ébauche, chacune des décisions qu'il prend est lié à son seigneur, sa famille, et son clan. L'Honneur ou le déshonneur qu'il subit rejaillit directement sur les factions qu'il représente. Attention à la marche, donc.

Le système juridique

Les représentants de la Loi sont des Magistrats, et leur statut est supérieur à celui de « simple » samurai. Il en existe pour chaque famille, pour chaque clan (leur juridiction est alors restreinte aux limites du territoire en question). Ils ne rendent des comptes qu'à la famille / qu'au clan d'appartenance. Il existe également des Magistrats dits d'Emeraude. Leur juridiction couvre l'intégralité de Rokugan, et leur action vise des buts qui impliquent généralement l'Empire tout entier. La personne qui les dirige est le Champion d'Emeraude, et il figure parmi les 5 personnes les plus importantes de l'Empire à l'heure actuelle. A Rokugan, on ne se sert pour ainsi dire jamais de preuves matérielles, ou de déductions. Seuls comptent les témoignages. Le niveau social reste évidemment en vigueur, et il va sans dire que la parole d'un heimin n'a aucune portée face à celle d'un samurai. On utilise parfois des hinin pour torturer les coupables jusqu'aux aveux.

Les Maho-Tsukai

Sous ce nom imprononçable se cachent en fait des sorciers qui utilisent une magie corrompue, interdite, et maudite : la Maho. Leurs rituels impies passent par l'utilisation de sang humain (le leur, ou celui de victimes). On dit que leur puissance viendrait en fait directement de l'adoration du Dieu déchu, Fu Leng, et qu'ils la puiseraient au plus profond des terres de l'Outremonde. La Maho est l'un des plus grands crimes qui puissent être. Ses pratiquants sont abattus à vue par les Magistrats et les spécialistes. Les Maho-Tsukai (littéralement « Sorciers du Sang ») se regroupent parfois en petites cellules secrètes, et forment des adeptes en leur promettant un pouvoir immédiat que l'Ordre Céleste les empêche d'atteindre rapidement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theting
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2301
Date d'inscription : 10/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Ven 4 Nov 2005 - 16:43

sujet transfere, il pourra etre utile :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yelram bob
Azathoth
Azathoth
avatar

Nombre de messages : 2036
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   Sam 5 Nov 2005 - 9:55

arigato gozaimasu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Adj] description du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Adj] description du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [corblas et idjya] Imagination et description d'un peuple & monde fantastique
» [corblas et idjya] Imagination et description d'un peuple & monde fantastique
» Carte du Monde de l'Ange du Chaos ?
» L'animal le plus dangereux au monde...
» Description de Kii - Panda terre lvl 143 - Jiva

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Citadelle du Jeu :: Legends of the five rings-
Sauter vers: